page 1 page 3 page 3 page 3 page 3 page 3 page 3 page 3 page 9 page 8
Après midi à Bernières-sur-mer
Huile (1,14x1,46)
" S'il a bien compris le côté virgilien des paysages qui l'entourent, Jacques Deshaies reste bien normand… nos paysages à l'échelle humaine, sur les côteaux quelques fermes normandes, la brume, les gris changeant, la lumière tamisée, la luminosité qu'apportent l'air et la mer, sont les éléments naturels qui l'entourent, qui lui permettent… d'être lui-même. "
Georges GOUBOT

" La Normandie est le paysage mental de Jacques Deshaies même lorsqu'il est en Corse, en Provence, en Italie ou en Bretagne.

Il est attiré par d'autres cieux, par d'autres horizons, des plages océanes, des ports et des chemins inconnus. Mais en vérité, il ne part que pour revenir et à chaque retour, dès qu'il a passé les portes de la NORMANDIE, il reçoit le même coup au cœur, il est envahi du même bonheur.

Toute la région est là. Tout notre littoral. Nos ciels, nos plaines, nos ports et nos rivages, nos paysans avec leurs visages burinés et colorés aux allures trapues.

Les œuvres de Jacques DESHAIES sont un chant perpétuel à l'atmosphère, à la couleur, à l'air, à la musique de nos paysages. "

Antoine BACIU