page 1 page 3
" Et puis, il y eut la troisième agression de ce Romain en colère. Ses murs. Ils s'attaquaient aux murs !… Il sortait de la peinture pour entrer dans la suburbe et pour l'intégrer dans la Cité. Il lui fallait manger de la bâtisse, et pas du palazzo !
De l'HLM ! Collecté avec son temps ! Lié à l'habitat des hommes. Solidaire. Défiant le béton et sa congénitale laideur… La peinture de Deshaies veut moduler les immeubles pauvres. Elle utilise le gigantisme de son peintre. Elle devient épopée sociale…
"
Armand LANOUX p 123 de " Trente ans de peinture ".