1961 Départ pour l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Rouen. Passe la première partie du diplôme national où il élabore " une culture régionale " à partir de " Terraqué ", une œuvre maîtresse d'Eugène GUILLEVIC - Utilise plusieurs techniques.
1962 " Manifeste "
A cette époque, il est maître-auxiliaire au Lycée Laplace (du Bâtiment) à Caen. Il y manipule tous les matériaux : fer-ardoise-bois-pierre-béton qu'il utilisera par la suite ; il forge, soude, découpe, … De cette période, il tire sa sensibilité pour la matière.
1963 - Obtient le Diplôme National de Peinture à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de la rue Bonaparte à Paris.
1964 - Rencontre Chantal en janvier ; il l'épouse le 19 décembre. De ce mariage vont naître Laurence en 1965 et Anne en 1971, aujourd'hui toutes les deux plasticiennes.
1965 - S'installe à Caen rue Besnard.
1965 - Première exposition à Caen à la mythique Galerie Arkadès.
Robert HAMON, Jacques DESHAIES et Monsieur DOSTE1969 - Entre en exclusivité à la Galerie DROUANT, et ce jusqu'en 1977, avec signature d'un contrat jusqu'à la mort du galeriste. Drouant qui s'estimait indigne de peindre, mais qui voulait défendre la peinture des autres. Et quels autres ?
Bissière, Braque, Buffet, Maurice Denis, Derain, Dufy, Gromaire, Marquet, Pascin, Rouault, Van Dongen, Vlaminck, et…Jacques Deshaies pour lequel il avait une estime toute particulière et qu'il considérait un peu comme " son fils spirituel ".
"
Un seul critère déterminera le choix des artistes nouveaux ou plus anciens… ils s'agit de la qualité " DROUANT
Pour Drouant, Jacques était " un serviteur de l'art "
En accord avec Drouant, il expose à Alençon, Bayeux, au Havre (1971), à Saint Pierre-sur-Dives…
Sa présence régulière à la Galerie des Arts Contemporains de la rue du Faubourg Saint Honoré va lui permettre d'exposer à Houston (1970), Boston, Tahiti, Francfort, Londres, Wimburg, Mexico, Monte-Carlo (1974), Tokyo (1974), Caracas (1975). Ses œuvres sont exposées en permanence à la Galerie Drouant (première grande exposition en 1972).
Collectionneurs français et étrangers acquièrent des œuvres du peintre.
1970 - Exécute sa première grande peinture murale au village des Damps près de Pont de l'Arche (16m x 3m). Premier contact avec " l 'art dans la rue ", au cœur des cités.
1970 - Séjour de 13 années dans la Manche au hameau de la vallée la Bonde-les-Pieux, près de Flamanville.
1973 - Exposition très remarquée au Musée Baron Gérard de Bayeux
1973 - " Arrêtez guerre " (Donation au Musée de Lille par le docteur Emile LAINE)
Armand LANOUX et Jacques DESHAIES 1974 Rencontre pour la première fois Armand LANOUX de l'Académie Goncourt chez " papa Drouant ". Et ce dernier " reçut en pleine face, ouragan de couleur, une grande toile rouge qui clamait la passion de la vie… "
1975 - Croise Pierre OSENAT qui écrira de Deshaies qu' "
il a le don de l'œil ".
La couleur étant la sève nourricière de l'oeuvre, il rassemble les couleurs égarées dans les caches de la nature ; l'intuition au service du talent, participe à l'élaboration mystérieuse de la création. Sa complicité avec la lumière va établir son vocabulaire pictural ".
1976/77 - Exécute deux peintures murales monumentales sur deux pignons d'immeuble Zac du Moulin (OPIH de Creil)
1er thème : la nature (23m x 12m)
2eme thème : le mât de cocagne (23m x 23m)
Avec cette création, Jacques Deshaies veut participer à la " polychromie " de cette ville nouvelle (ZAC de moulin)
1977 - Exposition à la Galerie Blondel à Caen, sous la présidence d'Armand LANOUX
1978 mort de Armand DROUANT (galerie international 58 rue boulevard saint honoré PARIS)
1978 - réalisation de deux peintures murales, l'âne à l'école primaire de Sené (Vannes) " Le Poulfanc " (12m x 7m).
1979 - Dans le cadre de l'année des Abbayes Normandes, exposition à l'Abbaye de Juaye-Mondaye.
Un groupe de collectionneurs crée l' " Association des Amis de Deshaies " (André Donnadieu)
Une exposition a lieu dans l'Atelier d'AMBROGIANI à Marseilles.
1980 - Crée sa propre Académie à Caen dans son atelier de la rue Besnard.

page 1 page 3